Liens rapides d'auto :

Acura
Alfa Romeo
Aston Martin
Audi
Bentley
Bmw
Bugatti
Buick
Cadillac
Chevrolet
Chrysler
Citroen
Corvette
Dacia
Daewoo
Daihatsu
Dodge
Ferrari
Fiat
Ford
General Motor C
Gorkovski Avtomobilny Zavod
Holden
Honda
Hummer
Hyundai
Infiniti
Isuzu
Jaguar
Jeep
Kia
Koenigsegg
Lada-avtovaz
Lamborghini
Lancia
Land-Rover
Lexus
Lincoln
Lotus
Maserati
Maybach
Mazda
Mc-Laren
Mercury
Mini
Mitsubishi
Morgan
Morris Garage
Nissan
Opel
Pagani
Peugeot
Pontiac
Porsche
Renault
Rolls-royce
Saab
Samsung-motors
Saturn
Scion
Seat
Skoda
Smart
Ssangyong
Subaru
Suzuki
Tata Motors
Toyota
Vauxhall
Volkswagen
Volvo
Histoire automobile


A AUTO . FR

TERMES CLES : VEHICULE + AUTOMOBILE + VOITURE

AUTOMOBILE - VOITURE - MANDATAIRE :

  BMW, acronyme de Bayerische Motoren Werke (« manufacture bavaroise de moteurs ») est une société industrielle allemande constructrice d'automobiles et de motos, société antérieurement constructrice de moteur d'avion, d'où la forme du logo de la firme fondée en 1916 par Gustav Otto et Karl Friedrich Rapp. Le siège actuel de BMW est à Munich en Bavière sur l'emplacement de la première usine historique de moteur d'avion de Gustav Otto en 1911.

La marque BMW nait de la fusion, le 7 mars 1916, de deux entreprises de mécanique munichoises, la Bayerische Flugzeugwerke et Otto-Werke. A l'origine, BMW fabriquait des moteurs d'avion, ce que symboliserait l’emblème de la marque : une hélice en mouvement sur fond des couleurs de la Bavière, le bleu et le blanc. En vérité, lorsque l'entreprise devient la Bayerische Motoren Werke, en 1917, ses dirigeants décident d'utiliser les couleurs de la Bavière. Néanmoins, pour épargner les susceptibilités de la monarchie, très centralisatrice à l'époque - car l'Allemagne n'est unie que depuis 1871 - les couleurs bavaroises sont inversées, le bleu passant avant le blanc. Ce n'est que plus tard que le lien sera fait avec les moteurs d'avions, le service marketing y voyant bien des avantages. À la suite de la défaite allemande lors de la Première Guerre mondiale, BMW se voit interdire de produire des avions ainsi que des moteurs pour son pays, et est donc contrainte de se reconvertir. Elle se diversifie et produit en premier lieu des moteurs pour motocyclettes (1922, avec un bicylindre à plat dessiné par Max Friz), camions et voitures. La production de motos prend alors de l'importance, avec un investissement important dans la compétition : en 1929, une BMW pilotée par Ernst Henne atteint 216,75 km/h.

La production de moteurs d'avions reprend dans les années 1930 avec la fabrication sous licence de moteurs Pratt & Whitney, puis avec le moteur radial BMW 801 qui équipe le Focke-Wulf Fw 190. En 1944, BMW met au point le premier turboréacteur au monde.

En 1928, BMW rachète les usines Dixi et se lance dans l'assemblage de la minuscule Austin Seven anglaise dont Dixi avait obtenu les droits. C'est ainsi que naît en 1929 la 3/15 PS. Elle gagne la coupe des Alpes en 1929. En 1933 sortent la 303, équipée d'un six cylindres de 1773 cm3 et la 315 de 1 490 cm³. Les activités motocyclistes continuent, puisque la 100 000e moto sort en 1938, et que le record de vitesse passe à 279,5 km/h en 1939. Le modèle R75 avec side-car équipera l'armée.

Durant la seconde guerre mondiale, BMW a amplement recours au travail forcé, notamment pour la fabrication des moteurs pour avions dans le camp d'Allach près de Munich. BMW admet avoir utilisé entre 25 000 et 30 000 prisonniers dont le salaire était reversé au trésor SS. La section allemande de Ford, Fordwerke, aurait recouru aux mêmes pratiques avant sa systématisation par le gouvernement nazi. En 1945, l'usine de Munich est presque entièrement détruite, celle d'Eisenach est occupée par les Soviétiques. Ceux-ci vandalisent les usines et s'emparent de la technologie de BMW, à l'instar des Britanniques, qui produisent le modèle Bristol 400, à la carrière notoire, à partir de plans volés à BMW. La société doit à nouveau se reconvertir dans la production de bicyclettes et d'équipements ménagers et électroménagers. En 1952, l'entreprise d'Eisenach est nationalisée. Jusqu'à cette période l'usine de Munich n'avait encore jamais fabriqué de voitures. En 1952, la production d'automobiles démarra avec des modèles faisant pâle figure à côté de leur concurrent direct, Mercedes-Benz. La gestion de la société est reprise par Herbert Quandt, un des principaux actionnaires, qui insuffle un vent nouveau à la marque en réorientant radicalement la stratégie de l'entreprise, axée sur des modèles plus abordables et plus proches de la demande existante. La BMW 1500 est lancée au Salon mécanique de 1961 à Francfort : BMW entre dans une nouvelle ère, celle que nous connaissons, celle du succès.

Depuis 25 ans, les ingénieurs de BMW cherchent à développer une voiture à moteur thermique classique propulsée par un système d'alimentation en hydrogène liquide. En effet, l'hydrogène est un combustible propre car il ne génère que de la vapeur d'eau. La BMW Hydrogen 7, voiture homologuée mais non commercialisée est l'aboutissement de leur travail. Elle dispose de deux réservoirs : un d'essence, l'autre d'hydrogène. En mode essence le véhicule rejette 300 g/km de CO2 alors qu'il n'en rejette que... 5 g/km avec le mode hydrogène. Cependant la commercialisation des modèles à hydrogène pose encore de nombreux problèmes à la firme bavaroise, les réservoirs d'hydrogènes étant en effet très lourds : ils pèsent 220 kilos.







Automobile :



| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |












© Tous droits réservés - 2008 - 2014 - a-auto.fr

SITES PARTENAIRES : Referencement Internet | doudou peluche | finance islamique | carte invocation

L’expert en référencement professionnel doit effectuer un référencement sur mesure : ce dernier utilise donc un référencement manuel sans utiliser de méthodes d’abus. Le but du seo est de rendre votre site visible afin de drainer du trafic qualifié et donc du chiffre d’affaires. Demandez conseil pour de la visibilité sur bing, yahoo comme les clients : recherche emploi ou dj femme orientale ...