Liens rapides d'auto :

Acura
Alfa Romeo
Aston Martin
Audi
Bentley
Bmw
Bugatti
Buick
Cadillac
Chevrolet
Chrysler
Citroen
Corvette
Dacia
Daewoo
Daihatsu
Dodge
Ferrari
Fiat
Ford
General Motor C
Gorkovski Avtomobilny Zavod
Holden
Honda
Hummer
Hyundai
Infiniti
Isuzu
Jaguar
Jeep
Kia
Koenigsegg
Lada-avtovaz
Lamborghini
Lancia
Land-Rover
Lexus
Lincoln
Lotus
Maserati
Maybach
Mazda
Mc-Laren
Mercury
Mini
Mitsubishi
Morgan
Morris Garage
Nissan
Opel
Pagani
Peugeot
Pontiac
Porsche
Renault
Rolls-royce
Saab
Samsung-motors
Saturn
Scion
Seat
Skoda
Smart
Ssangyong
Subaru
Suzuki
Tata Motors
Toyota
Vauxhall
Volkswagen
Volvo
Histoire automobile


A AUTO . FR

TERMES CLES : VEHICULE + AUTOMOBILE + VOITURE

AUTOMOBILE - VOITURE - MANDATAIRE :

  GAZ (en russe, Gorkovski Avtomobilny Zavod, soit « Usine automobile de Gorki ») est un constructeur automobile russe. Il est également connu sous son ancien nom d'AvtoGAZ. Ses automobiles sont un symbole de la période soviétique.

L'entreprise doit son nom à la ville de Gorki, aujourd'hui rebaptisée Nijni Novgorod, dans laquelle est implantée la majeure partie de ses centres de production. Le logo de la marque est un cerf, animal représenté sur les armoiries de la ville. GAZ est le second constructeur automobile national russe après AvtoVAZ (Lada), GAZ reste un constructeur généraliste de petite taille à l'échelle mondiale, se classant selon l'Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA) au 29e rang mondial en 2006 devant le suédois AB Volvo. Sa part de marché mondial est de 0,35 %, tandis que son compatriote et concurrent direct AvtoVAZ en détient 1,12 %. Mais sur le marché russe, GAZ est le 1er constructeur de camions devant KamAZ, il est également leader pour la production de bus.

Dans le domaine des voitures de tourisme, GAZ produit, selon les standards internationaux, des véhicules de moyenne gamme. En s'associant avec des fabricants étrangers, notamment Chrysler, il tente de se maintenir sur ce segment de marché, devenu très concurrentiel avec l'implantation des grands groupes automobiles mondiaux en Russie et l'importation de voitures d'occasion venues d'Europe de l’Ouest et du Japon. Sa production de camions et de bus bénéficie d'une bonne réputation, en particulier sur le plan de la robustesse et de la fiabilité, ce qui n'est pas le cas de ses voitures. Depuis 2001, GAZ est propriété du conglomérat SibAl. La marque naît d’une volonté politique et industrielle. En effet, à la fin des années 1920, Staline souhaite mécaniser l'Union soviétique, dont l'industrie automobile est embryonnaire, en termes de production, de ressources humaines et matérielles mais surtout de besoins. Il décide conséquemment de fonder de nouveaux centres industriels dans les villes de province, pour renforcer l'économie nationale, dans le cadre du Ier plan quinquennal (1928-1932) : orienté vers l'industrie lourde, la création de GAZ apparaît comme une exception par rapport aux grandes lignes du plan, mais le besoin d'automobiles devait justement contribuer à la réussite de cette expansion industrielle. La fondation de l'entreprise est alors supervisée par Andreï Jdanov, un proche du leader soviétique.

Le choix de la ville de Gorki est motivée par ses facilités de transport : proche de Moscou, au bord du grand fleuve Volga et de son confluent l'Oka, la ville est aussi un grand nœud ferroviaire régional et national, avec le Transsibérien. Une usine est donc fondée en 1932, grâce à l'aide technique complète de Ford (chaîne d'assemblage, fourniture de moteurs, organisation, introduction du fordisme, formation du personnel, etc.), trois ans après la signature de l'accord entre la société de Detroit et le gouvernement soviétique. Dès lors, la GAZ A est la première voiture de la nouvelle société, réplique de la Ford A et la GAZ AA, réplique du Ford AA assemblé son premier camion. Ces premiers modèles sont produits sous licence Ford. A la veille du conflit mondial, GAZ détient 68 % de parts du marché automobile soviétique. Pour participer à l'effort de guerre soviétique, GAZ entame la production de 4x4 sur le modèle des Jeep, ainsi intensifie celle des utilitaires, monte des armes à feu et des munitions, assemble aussi des camions Chevrolet dans le cadre de l'alliance entre l'Union soviétique et les États-Unis contre l'Allemagne nazie.

Au lendemain de la guerre, GAZ prend les dimensions d'un grand constructeur de poids lourds mais deviant dans le meme temps un vrai constructeur de masse de voitures de tourisme. Ce tournant est parallèle à la venue au pouvoir de Nikita Khrouchtchev, qui, pour satisfaire la population, privilégiait la production de biens de consummation. La marque répond désormais à toutes les clientèles, particuliers comme professionnels (ambulances, pompiers, etc.), sous de multiples déclinaisons, mais on ne peut pas dire qu’elle satisfasse totalement aux besoins des habitants soviétiques, tout comme l'ensemble de l'industrie des biens de consommation, puisque la priorité des autorités était le développement du complexe militaro-industriel. À ce titre, GAZ conforte ses activités développées durant la guerre, en concevant des utilitaires mais également des engins militaires de toute sorte. GAZ perd son leadership lorsque le gouvernement soviétique décide de créer un nouveau constructeur, AvtoVAZ, offrant des véhicules d'entrée de gamme à partir de 1966.

Après la chute de l'URSS, et l'introduction du capitalisme en Russie, l’entreprise GAZ, est privatisée en 1993. A l’instar du reste de l'industrie automobile post-soviétique, GAZ met du temps à se remettre debout de la crise économique consécutive à la fin du socialisme en Russie (forte inflation…) et au fossé technologique et commercial avec les produits occidentaux. GAZ présenta suite à cela plusieurs prototypes de remplaçantes de la Volga et la Chaika.

Puis, à partir de 1998, GAZ équipe ses Volga de moteurs Rover et Toyota, plus tard de moteurs DaimlerChrysler. Ces modifications techniques compensent tout juste l'obsolescence des modèles GAZ, face à la concurrence étrangère, mais ne permettent pas au groupe d'exporter ses véhicules pour contrebalancer le déclin des ventes en Russie. En 2006, GAZ fait l'acquisition du constructeur britannique de vans LDV. GAZ, sans remplacer la Volga, qui avait le gabarit d'une BMW série 7, lance un nouveau modèle sur le marché russe. En avril 2006, le constructeur de Nijni Novgorod achète à Daimler-Chrysler deux modèles : la Dodge Stratus et la Chrysler Sebring. GAZ projette aujourd’hui d'autres partenariats de production de véhicules étrangers, pour compenser la sous-utilisation de son outil de production notamment avec l'indien Tata Motors, qui envisage de monter 30 000 unités dans les usines GAZ. Il s'agirait de la Tata Indigo.







Automobile :



| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |












© Tous droits réservés - 2008 - 2014 - a-auto.fr

SITES PARTENAIRES : Referencement Internet | doudou peluche | finance islamique | carte invocation

L’expert en référencement professionnel doit effectuer un référencement sur mesure : ce dernier utilise donc un référencement manuel sans utiliser de méthodes d’abus. Le but du seo est de rendre votre site visible afin de drainer du trafic qualifié et donc du chiffre d’affaires. Demandez conseil pour de la visibilité sur bing, yahoo comme les clients : recherche emploi ou dj femme orientale ...